Bureau d'une blogueuse

Site Internet

Avoir un site web pour votre activité est utile à plusieurs titres. Cela va contribuer à rassurer le patient sur votre expertise et la prise en charge dont il va bénéficier. Ensuite votre site web est l’endroit idéal pour héberger des contenus plus longs que vous pourrez difficilement héberger ailleurs.

Quels contenus héberger sur votre site web ?

  • Les informations pratiques : comme sur votre fiche Google éventuellement mais avec encore plus de marge de manœuvre.

  • Vos travaux de recherches / articles écrits : Sur votre site web vous n’êtes pas limités dans la taille des articles que vous allez héberger. L’idée ici n’est pas de faire en sorte que vos travaux de recherches soient lus par vos patients mais par l'algorithme Google qui va utiliser les mots clés liés à votre spécialité pour améliorer votre référencement.

  • Des images de qualités : Très importantes pour l'attractivité de votre site. Vous pouvez mélanger des photos réelles de votre cabinet avec des images libres de droit. Évidemment il faut faire attention à ne pas induire le patient en erreur en présentant par exemple des équipements qui ne sont pas les vôtres.

  • Les avis patients : Ajouter des captures d’écrans des avis positifs que vous avez pu recevoir sur Google ou les réseaux sociaux est une très bonne pratique pour apporter de la “preuve sociale” à votre activité.

 

Réseaux Sociaux

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux vont vous permettre de toucher relativement facilement des personnes qui ne vous connaissent pas, voir même de créer une vraie communauté autour de votre spécialité. Sans aller jusqu’à devenir un “influenceur” vous pouvez mettre en place quelques actions simples pour en tirer partie.

 

Quels contenus partager sur vos réseaux sociaux ?
  • Les sujets d’actualités en lien avec votre pratique : partagez par exemple un article de presse en ajoutant votre point de vue sur la situation. Essayer au maximum d’engager une discussion avec votre audience pour plus de visibilité.

  • Partager des anecdotes / situations : Si un événement hors du commun est arrivé dans votre pratique et que vous pensez qu’il mérite d’être partagé, les réseaux sociaux sont un bon endroit pour cela.

  • Relayer les avis patients : Comme sur votre site web, les réseaux sociaux sont un excellent endroit pour mettre en avant les retours positifs. Ajoutez-y un message de votre part pour les remercier ! Partager des avis négatifs et montrer en quoi ils sont faux peut également être une bonne pratique pour vous défendre et inviter votre audience à la discussion.

La création de contenu

 

Créer du contenu peut faire peur, on pense que l’on va devoir se mettre à nu et produire des centaines de pages de recherches. En réalité, vous avez déjà, sans vous en rendre forcément compte, du contenu à votre disposition.


Tout d’abord, qu’entend-t-on ici par contenu ? 

Tout élément permettant de mettre en valeur en ligne votre activité, il peut s’agir :

 

  • D’informations pratiques (adresse, téléphone, horaires, liens utiles)

  • Publications sur les réseaux sociaux ou médias spécialisés

  • Articles de votre site Internet

  • Éléments visuels qui accompagnent vos contenus (photos / vidéos…)

Comment créer du contenu facilement ?

Voici quelques exemples de propositions que je peux effectuer pour créer du contenu pour vous :

 

  • Utiliser du contenu déjà existant : Lors de vos études en santé, vous avez très probablement écrit des articles / thèses ou mémoires. Ces écrits sont très intéressants car ils sont à priori uniques, relativement longs et vont mettre en avant votre spécialité propre.

 

  • Rebondir sur des articles en lien avec votre spécialité : D’autres créateurs de contenus publient sur votre spécialité et je peux utiliser ces articles à votre avantage en les partageant en ajoutant votre point de vue personnel sur la question.

 

  • Utilisation des banques d’images et de vidéo gratuites : Les visuels sont très importants pour augmenter l’impact des publications.  

 

  • Utilisation des avis de vos patients ! En relayant les avis positifs que les patients laissent sur vous, vous profitez d’un contenu déjà existant et à fort impact pour convaincre de potentiels nouveaux patients.

 

Référencement

Pourquoi est-ce important de créer du contenu ?

 

Le contenu est la base du référencement en ligne, c’est sur votre contenu que se basent les algorithmes et notamment celui de Google pour définir votre position dans la recherche.

Pour améliorer votre référencement, votre contenu doit être : 

  • Pertinent : plus les gens passent du temps et interagissent avec, plus Google le considérera comme pertinent

  • Actualisé : Plus nous posterons et mettrons vos informations à jour régulièrement, meilleur sera votre référencement

  • Unique : A éviter car si nous faisons du copier / coller d’article sur votre site web par exemple, Google le détectera et ne le prendra pas en compte.

La conversion des visiteurs
 

La conversion est pour beaucoup d’entre vous l’objectif final. A moins de vouloir être visible sur Internet pour vulgariser son domaine, pour la majeure partie des praticiens l’intérêt est de développer sa patientèle.
Pour y parvenir il faut envisager l’expérience en ligne comme un entonnoir, ou en terme marketing un “funnel de conversion”.

Tout d’abord les patients potentiels doivent vous trouver le plus facilement possible lorsqu’ils se renseignent sur votre spécialité médicale dans votre secteur. Pour cela, tous les éléments de contenu, publiés sur un maximum de canaux, vont jouer un rôle primordial.

 

Ensuite, une fois que les patients vous ont trouvé, l'enjeu est de les rassurer au maximum. À ce niveau c’est la qualité du contenu qui va faire la différence. De belles images, une description claire, des compétences et une approche spécifique, vont guider les patients dans leurs choix.

Une fois le patient rassuré, l’objectif est qu’il passe à l’action (conversion) le plus simplement possible. La conversion dans notre cas va être la prise de rendez-vous (en ligne ou par téléphone). Pour convertir un maximum de visiteurs en patients il faut qu’en un clin d'œil, sur votre site, vos réseaux ou sur Google, on puisse voir le bouton de prise de rendez-vous.

Statistique intéressante, un patient passe en moyenne 7 secondes sur le site d’un professionnel de santé. Si dans ce laps de temps le patient ne voit pas de bouton pour prendre rendez-vous, il y a de forte chance qu’il passe son chemin.

Et sur Doctolib par exemple, le fait d’avoir un site internet entraîne plus une prise de rendez-vous qu'un praticien qui n'en a pas !